Shampoing
,

Bien choisir son shampoing

 

Le choix d’un shampoing est déterminant pour la beauté de ses cheveux et la santé de son cuir chevelu, connaître sa composition est donc déterminant. Si l’affirmation est évidente, je ne m’y suis pourtant intéressée que récemment… Voici le fruit des petites recherches de mon amie Catsou sur le sujet…

Lire la composition d’un shampoing : une prise de conscience

De mon côté, avant de m’intéresser aux produits naturels, je n’y avais jamais pensé. Je recherchais un effet, choisissais un parfum ou une texture sans me soucier des effets néfastes que pouvaient avoir certains shampoings, pour moi ou pour la planète.

Voici les informations auxquelles je fais désormais attention, en plus du parfum, de la texture et de l’effet recherché bien sûr. Car qui dit bio ou naturel, ne doit pas dire désagréable à utiliser !

La fameuse norme I.N.C.I.

La loi impose aux fabricants de lister la totalité des ingrédients entrant dans la composition chimique d’un produit cosmétique dans l’ordre décroissant de concentration. Le premier composé étant le plus présent. C’est la norme I.N.C.I. (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients), qui permet de connaître les composants d’un produit et donc, de bien choisir son shampoing ou son soin cosmétique.

Le nom des ingrédients est en anglais pour les substances chimiques et en latin pour les produits naturels.

Quels ingrédients éviter pour bien choisir son shampoing ?

 Nous avons dressé une liste non exhaustive des principaux ingrédients à éviter entrant dans la composition des shampoings, qu’ils soient considérés comme irritants (comme les tenseurs cationiques), ou tout simplement mauvais pour l’environnement, lorsqu’on les évacue avec l’eau de rinçage.

– Les huiles minérales, un mélange liquide d’hydrocarbures issus du pétrole.

– La paraffine, autre substance issue de l’industrie du pétrole, en plus elle a été déclarée irritante.

– Les silicones, des substances également issue de l’industrie du pétrole, utilisées pour donner une impression de douceur et faciliter l’application du produit sur la peau.

– Les parabènes (PARAoxyBENzoates), conservateurs souvent présentés comme allergisants.

– Certains tensioactifs : cationiques et anioniques seraient irritants. Les non-ioniques, comme les alcools éthoxylés, alcanolamides, alkylphénols éthoxylés seraient des perturbateurs endocriniens.

Les non ioniques naturels sont déclarés inoffensifs et bio dégradables1.

– Les nanoparticules, des particules dont les dimensions ne dépassent pas 109 mètre, composées de métaux et présentées comme nocives pour la peau et l’environnement2.

– Le triclosan, utilisé comme antibactérien et conservateur serait un allergisant pour l’homme et néfaste pour l’environnement3

– Les conservateurs tels que la MIT (méthylisothiazolinone)4, sont présentés comme allergisant, leurs effets selon le dosage restant relativement méconnus. Mais Axel Schuch, Directeur du IVDK, (Informationsverbund Dermatologischer Kliniken, Fédération pour l’Information des Cliniques Dermatologiques en Allemagne) précise néanmoins dans une interview qu’« aucune autre substance allergisante ne provoque autant de réactions allergiques, avec une évolution presque épidémique ».

– Les perturbateurs endocriniens tels que les phtalates, les phénols et les phytoestrogènes5, auraient des effets particulièrement néfastes sur le développement physiologique;

 

Cette liste des produits qu’il vaut mieux éviter de trouver dans nos shampoings est impressionnante. Il ne faut cependant certainement pas paniquer pour autant… Ma chère mère a 90 ans et son shampoing ne l’a pour autant ni fait mourir, ni abîmé ses cheveux ! Mais quand je vois mon enfant de 10 ans souffrir d’un cuir chevelu souvent irrité, ou les soucis de cheveux qui « regraissent » vite, ou la perte de cheveux trop précoce à mon goût, je sens une attirance pour des produits qui laveraient nos chevelures et cuirs chevelus sans abîmer nos corps ou notre environnement…

 

Mes sources : Voici les sources que nous avons utilisées pour notre article « Comment bien choisir son shampoing ». Il existe visiblement peu de recherches sur les effets des produits pétrochimiques sur le cheveu et le cuir chevelu, mais celles que nous avons choisies nous ont semblé le plus sérieuses possibles.

 

1http://www.biolineaires.com/articles/cosmetique/547-les-tensioactifs.html#.VORdifmG-Sp

2http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/article-les-nanomateriaux-quels-risques-pour-l-environnement-et-la-sante-23807.php

3http://www.docbuzz.fr/2012/07/07/123-le-parabene-et-le-triclosan-present-dans-les-savons-augmentent-les-risques-dallergie-chez-lenfant/

4http://www.quechoisir.org/sante-bien-etre/hygiene-beaute/actualite-cosmetiques-et-produits-menagers-la-mit-un-conservateur-a-bannir

5http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/medecine-perturbateurs-endocriniens-40-cosmetiques-48992/

Share

About Coquillette

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *